Le retour du foie gras !

Les feuilles des arbres sont à peine en train de finir leur changement de couleur automnal que déjà certains magasins commencent à mettre en place les décorations pour l’anniversaire de Jésus ; c’est Noël qui pointe le bout de son nez, et avec lui les douces effluves du produit phare de la saison : le foie gras !

L’histoire du foie gras est pour le moins surprenante. Ce sont les Egyptiens qui, en 3000 avant notre ère, découvrirent en premier les subtiles saveurs de cette spécialité ô combien festive. Depuis cette époque, le foie gras jouera au touriste culinaire, s’invitant dans plusieurs cultures pour des raisons diverses et variées. On n’ira pas en détail dans toutes, mais retenons seulement que les Romains antiques le consommaient déjà avec de la figue, que les Juifs d’Europe Centrale en perfectionnèrent les techniques de production, et qu’un notable Alsacien du XVIIe siècle en affina la recette avec tant de maîtrise que le roi Louis XVI lui offrit des terres en Picardie juste pour lui avoir fait goûter. Et quand on se retrouve à bazarder son immobilier en échange d’une terrine, on peut affirmer sans trop de risques qu’il s’agit là d’un produit de passionné.

Notre Alsacien à nous, Grégory Schibeny, ne vous demander pas de lui filer un bout de votre jardin à chaque fois que vous goûterez à sa version de cette spécialité, mais on peut dire que le flambeau a bel et bien été repris par l’enfant du pays. Grand amateur (et consommateur) de foie gras, Grégory regorge de conseils à propos de ce mets exquis, dont voici quelques morceaux choisis :

- La saison du foie gras s’étend de novembre à mars, mais étant donné qu’il s’agit d’un produit animal, vous pourrez en trouver toute l’année. Et il peut arriver que le foie gras « hors-saison » soit de meilleure qualité tout en étant moins cher: à l’approche des fêtes, les producteurs entrent en production de masse, et la qualité peut parfois en souffrir.

- Pour bien choisir votre foie gras de canard, faites tout d’abord attention à sa couleur : il doit être blanc crème, et virer très légèrement sur le jaune. Le foie gras d’oie aura tendance à tirer légèrement sur le rose. Refusez toujours un foie gras dont la surface présente des aspérités ; ce n’est jamais bon signe !

- Le foie gras se sert froid, mais pas glacé : sortez-le du réfrigérateur une bonne vingtaine de minutes avant le service, et servez-vous d’un couteau que vous plongerez dans l’eau chaude entre chaque tranche pour couper des morceaux réguliers sans les casser.

- Le foie gras s’accompagne traditionnellement de vins blancs sucrés, mais certains vins rouges – même assez tanniques – peuvent faire des miracles avec ce produit délicat.

Ces conseils ont été suivis à la lettre, tant et si bien que HomeGourmet renouvelle l’expérience de l’année dernière et vous propose son foie gras de canard 1er choix, originaire du Sud-Ouest de la France. Livrable dès le 1er décembre, vous pouvez déjà passer vos commandes sur info@homegourmet.ch, au prix bistronomique de Fr. 150.- par kilo.